Témoignages

 « L’enseignement ne fait pas l’apprentissage. » John Holt

Ecoutons quelques témoignages de parents, membres ou anciens membres d’écoles démocratiques :

Lysiane et Mathieu, parents de deux enfants membres de l’Envolée :

« Suite à une mauvaise expérience, nos enfants ont rejeté l’école. 
Soucieux de leur apprentissage, nous avons cherché une école à laquelle ils se rendraient sans peur et dans laquelle ils pourraient apprendre en accord avec leurs besoins. 
Ils ont fait un essai de deux jours à L’Envolée. Les outils mis à leur disposition ont réussi à les apprivoiser : 
– méthodes d’apprentissage par le jeu permettant une amélioration conséquente de leurs aptitudes dans les différentes matières alors qu’ils rejetaient mêmes les lettres ou les chiffres, 
– accès libre au matériel permettant de satisfaire leur curiosité en découvrant par eux-mêmes
– écoute et communication bienveillantes au sein d’un groupe régi par des règles de vie partagées qui leur ont redonné confiance en eux et la capacité de s’exprimer dans le respect de l’autre, 
– échanges, débats constructifs avec les membres de l’école, enfants et adultes, qui les construisent au quotidien.
Maintenant, nous ne bataillons plus pour aller à l’école le matin.
Maintenant, quand nous demandons le soir : alors l’école, c’était comment ? Au lieu d’un « bien » rapide et fuyant, nous avons comme réponse un flot d’explications joyeuses et enthousiastes sur ce qu’ils ont vécu, découvert, appris.
Merci à toute l’Equipe de participer à l’épanouissement de nos enfants, et par conséquent, au nôtre. »

Témoignage de Côme, 18 ans, ancien membre de l’Envolée :

« J’étais descolarisé depuis un moment. Mes parents m’ont proposé d’intégrer Nicolas Tesla (école démocratique de Lyon), j’étais sur le point d ‘y aller quand on a appris que l’Envolée allait ouvrir.

Du coup j’ai participé aux travaux de mise aux normes et à l’ouverture.

Durant cette année, j’ai beaucoup avancé sur tout ce que je ne faisais pas chez moi. J’ai exploré plein de choses, commencé à apprendre de nouvelles langues (espagnol). J’ai aussi fait beaucoup de musique, et beaucoup de codage.

Ça m’a permis de trouver une école à faire après, des études. Il s’agit de l’école 101 à Lyon (l’équivalente lyonnaise de l’Ecole 42, créée par Xavier Niel à Paris). Je la tenterai l’année prochaine, cette année je n’ai pas pu, pour des raisons de santé. »

 

Marlee, élève de la Fairhaven School (Etats-Unis) :

« En arrivant, je fus stupéfaite de voir des enfants en charge de leur éducation, et surtout de me rendre compte à quel point ils avaient leur mot à dire. Et puis, j’ai réalisé que l’apprentissage pouvait se faire en-dehors de la classe. Il n’y a pas besoin de nous forcer à ingurgiter l’information;l’exploration et les discussions semblent m’apprendre tout autant, si ce n’est plus. »

 

Témoignage d’un ancien élève de Summerhill (Royaume-uni) :

« Quand les gens sont libres de choisir ce qui les motive , ils excellent dans ce qu’ils font.

C’est une des choses les plus importantes (parmi bien d’autres) que j’ai apprise à Summerhill.

Nous avons le droit d’être des enfants, de véritables enfants, lorsque nous sommes effectivement des enfants, et cela m’a permis de devenir un adulte responsable. Avoir eu une enfance où j’étais libre de m’exprimer et d’être moi même a été la chose la plus importante qui me soit arrivée quand j’étais jeune. »

(il a ensuite scolarisé ses deux enfants à Summerhill)